• Parce que je le veux bien (dans la peau de Liliane B)
  • Phèdre, ni de Racine, ni de Sénèque, ni d'Euripide
  • Teaser littérature
  • "Oiseau de malheur", nouvelle - Concours ShortEdition
  • "Un moine peut en cacher un autre", nouvelle - Prix Léonard de Vinci - ShortEdition
  • Focus #48 / Sophie-Anne Lecesne
  • Le jardin des alternatives - série radiophonique
  • 5 ans d'âge, drame drolatique
  • ARIZONA
  • La mensuelle d'avril
  • La Folle Comédie sera créée par le Club théâtre du collège français de Toronto
  • Emulsion - Salle de Traite
  • Mardis Midi : Tigrane
  • RUR2020#le cabaret des robots
  • Les Papillons Bleus
  • Atelier de mutualisation des outils de création
  • Le saut de la mariée
  • Lecture de Vaincre

Tous les événements >

Que faire des didascalies ? QDT

Rencontre-débat

La Question des didascalies 

Sous ce terme grec se cachent les indications de l’auteur dramatique destinées au metteur en scène et qui sont en général marquées en italiques mais peuvent aussi être disséminées dans les répliques des personnages. Si Molière n’a écrit qu’une seule didascalie dans Dom Juan « Dom Juan faisant l’hypocrite », d’autres auteurs en ont usé et abusé. Témoin un Georges Feydeau qui indique ainsi le tempo ou la mécanique de sa future mise en scène et contre lesquels il est difficile d’aller contre. Marguerite Duras y  dessine une mélodie faite de temps, de pauses, de silences, de regards, d’autres écrivains y déposent des descriptions à la Balzac, des poèmes flamboyants, d’autres encore comme Beckett écrivent des pièces constituées uniquement de didascalies. D’où cette question posée aux auteurs dramatiques contemporains et aux metteurs en scène : que faire des didascalies ? Faut-il les oublier ? Les respecter ? Les faire jouer  par les acteurs? Les faire  lire à haute voix par un récitant? En rire ? S’en moquer ?

 

Avec : 

Anne Bouvier, actrice et metteur en scène

Léonore Confino, autrice

Joseph Danan, auteur, essayiste, professeur à l'Institut d'Etudes théâtrales (Sorbonne Nouvelle - Paris 3)

Eudes Labrusse, auteur, metteur en scène, directeur de La Nacelle, scène conventionnée pour la création jeunes publics et les écritures contemporaines

Rencontre modérée par Dominique Paquet

Un verre de l'amitié suivra la rencontre. 

Réservations à eatinfo@orange.fr ou 01 42 29 78 64

Date
Le 02 février 2015 de 19H00 à 22H00
Lieu
Théâtre de l'Ouest Parisien, 1 place Bernard Palissy, 92100 Boulogne-Billancourt
Tarif
Entrée libre, résa. à eatinfo@orange.fr
retour en haut de page