• SIGNÉ DUMAS
  • Phèdre, ni de Racine, ni de Sénèque, ni d'Euripide
  • L'Été en automne #10
  • Pauline Cariou, Chroniques d'une vie décalée!
  • Les pavés de l'Enfer
  • Adieu Bert
  • Mardis Midi : Un 13 juillet 1998
  • Remise du Prix des Écrivains Associés du Théâtre / Espaces 34
  • La mensuelle de décembre
  • QdT / Du film à la scène : adapter une fiction cinématographique
  • Avril
  • Le Roi est mort (La partie est en danger)
  • Atelier de mutualisation des outils de création
  • ÉVÉNEMENT ANNULÉ

Tous les événements >

Avignon 2015

 2015-avignon-flyer

LE PROGRAMME 2015

télécharger le programme (pdf)

 

Lundi 13 juillet / 10h à 13h
Conservatoire du Grand Avignon

PREMIERE APPROCHE

Autour d’extraits choisis parmi les œuvres d’auteurs vivants issues du Catalogue 2 des E.A.T, des metteurs en scène dirigent des acteurs dans une première lecture à vue, un premier défrichage du texte. Avec la complicité des auteurs concernés et des comédiens qui se prêtent au jeu, il s’agit de donner à voir et à entendre les premiers tâtonnements d’appropriation d’une écriture par une équipe artistique. 

Comment s’élabore le lien entre une œuvre  et un metteur en scène ? Comment s’en emparent les acteurs ? Quelles pistes s’ouvrent dans ce travail commun ? Venez découvrir trois metteurs en scène et trois auteurs au tout début de leur rencontre !

Les metteurs en scène
Julie Timmerman, Philippe Boronad, Catherine Schaub

Les comédiens
Christine Gagnepain, Pierre Giraud, Clothilde Moynot, Nicolas Senty, Johann Thibaut

2015-Avignon-Premiere-Approche

 


 

Lundi 13 juillet / 17h30
Maison Jean Vilar

Question(s) de Théâtre (QdT) 
METTRE EN SCENE LES ODEURS : IMPASSE, TRANSGRESSION OU NOUVELLE ESTHETIQUE ? 

Discussion / Débat

Absente des spectacles depuis des siècles en raison des interdits liés à l’odorat, la sensorialité olfactive questionne le théâtre contemporain et la performance : comment créer des dramaturgies et des scénographies olfactives ? Quelles en sont les possibilités techniques ? Y a-t-il une matérialité olfactive de l’écriture ? Que devient l’interprétation de l’acteur immergé dans des effluves ? 

A l’occasion de la sortie du livre L’Art olfactif contemporain, sous la direction de Chantal Jaquet chez Garnier, les Ecrivains associés du Théâtre proposent une rencontre avec des artistes qui sculptent l’odeur et les parfums dans leurs performances et leurs spectacles. L’Art olfactif contemporain rassemble des spécialistes aux disciplines complémentaires – philosophes, historiens de l’art, neurobiologistes, artistes, parfumeurs –, qui s’interrogent sur les conditions d’émergence d’un art olfactif et sur les pratiques artistiques contemporaines qui en émergent. Les artistes invités seront heureux de dédicacer cet ouvrage collectif à la librairie de la Maison Jean Vilar, à l’issue de la rencontre.

Les intervenants

RENAUD ARRIGHI, performer et auteur de scénographies polysensorielle
JACQUELINE BLANC-MOUCHET, metteur en scène d’odeurs
PHILIPPE BORONAD, metteur en scène, directeur de la Cie « Artefact »
VIOLAINE DE CARNE, auteure, metteure en scène, comédienne, directrice de la Cie Le TIR et la Lyre
DOMINIQUE PAQUET, actrice, auteure, professeure de philosophie, déléguée générale des E.A.T 

En écoute ici : https://soundcloud.com/ecrivains-as-du-th-tre/questions-de-theatre-avignon-2015-mettre-en-scene-les-odeurs

2015-AVIGNON-QDT

 


 

Jeudi 16 juillet / 14h30
Conservatoire du Grand Avignon, Petite Salle

EN CORPS DES MOTS de SYLVIA BAGLI

Mise en lecture

Trois femmes, trois personnages mythologiques : Médée, Phèdre et Penthésilée. Trois corps et trois cœurs différents, trois points de vue sur l’amour. Chacune de ces femmes s’adresse à l’homme de leur existence.

Placer les femmes du côté du pardon est devenue une habitude historique. C’est oublier que Médée est la déesse de la vengeance ! Elle a pris du poids au cours de sa relation avec Jason. Phèdre très jeune, aurait pu aimer Thésée mais celui-ci lui vole ce qu’elle aurait voulu donner. Blessée et humiliée, elle décide de se débarrasser de son propre corps devenu l’emblème de sa reddition. Penthésilée, reine des Amazones, aux abords de sa bataille décisive avec Achille, ne comprend pas pourquoi l’amour est interdit. La vigueur de son corps lui induit qu’il faut que ces règles changent.

Mise en lecture : SYLVIE CHENUS
Texte lu par PAULINE LAIDET, MAY BOUHADA, FAUSTINE TOURNAN 

2015-AVIGNON-PREMIER_RDV

 

retour en haut de page