• Teaser littérature
  • L'Été en automne #11
  • La mensuelle d'octobre
  • Mardis Midi : Mangrove
  • Atelier de mutualisation des outils de création

Tous les événements >

Espace adhérent

Serge SANDOR

ROSNY SOUS BOIS

Parcours

<!--[if gte mso 9]>



<![endif]--><!--[if gte mso 9]>

0
false

21

18 pt
18 pt
0
0

false
false
false







<![endif]--><!--[if gte mso 9]>


<![endif]--><!--[if gte mso 10]>

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:12.0pt;
font-family:"Times New Roman";
mso-ascii-font-family:Cambria;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family:"Times New Roman";
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Cambria;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family:"Times New Roman";
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

<![endif]-->

 


<!--StartFragment-->

Serge Sándor a débuté, en tant que comédien, au théâtre en 1975 avec R. Girard puis D. Mesguich. En 1977, sa première mise en scène est une adaptation d'un texte d'Emma Santos à Paris et Avignon Off. Entre 1977 et 1979, il parcourt le monde en écrivant des nouvelles et poèmes puis prend durant un an la direction artistique de la «Cour des Miracles» avant de s’installer au Mexique où il monte en français et en espagnol, Beckett, Vian, de Obaldia, Courteline... En 1984, il réalise le premier spectacle avec des détenus dans une prison mexicaine. De retour en France en 1986 il crée la Compagnie du Labyrinthe et monte dans les prisons françaises et suisses certains de ses textes : “ Que Faire en Cas de Copropriétaires ? », mais également des textes en écriture collective et quelques classiques dont le "Dom Juan" de Molière. Parallèlement, dans des théâtres sur Paris et ailleurs, il crée "Un Revolver pour Deux", "Abus de Mémoire", "Not'Bon Louis" au Château de Vincennes, puis "Scène à Scène" à Lisbonne... "La Valse à Mille Ans" est montée par une Compagnie Lausannoise en 1993 et "Pygmées" en octobre 95, à Villeurbanne mis en scène par Patrick Pineau.


Il réalise en résidence une pièce de théâtre jouée par des enfants de Villeurbanne, met en scène un conte contemporain dans les hôpitaux pour enfants malades et un spectacle dans le cadre des Rencontres Urbaines avec des jeunes de Créteil.  Depuis lors, il a écrit d'autres textes édités pour le théâtre et travaillé sur certaines adaptations dont “ les Bas-Fonds ” de Maxime Gorki qu'il crée au Théâtre National de Chaillot avec des "SDF" en octobre 98. Il monte dès 1998 dans les cafés parisiens et en province : « Attention chutes de femmes », 4 monologues féminins joués en Suisse, Espagne, Cuba et Mexico. En 1999, il est invité au Festival International de la Havane pour y reprendre “ Gueule de mariée ” en espagnol. En mai 2000, il monte “ Le Concile d’amour ” au Théâtre de la Tempête avec des acteurs malades du SIDA. 


En 2001, il crée « L’Envol du Quetzal » lors du Xème Festival International de la Havane et en tournée à Cuba. En 2002, il crée “ A la tombée de la nuit ” de J.Disla au Centre Cervantés de Paris.


En 2004, il crée deux spectacles théâtre et musique « Une comète à Cuba » de C. Monsarrat au Théâtre du Chaudron et « L’Opéra des Gueux » au Théâtre de Vidy de Lausanne, et en espagnol « La Valse à Mille ans » au Théâtre National de La Havane. En 2005 à l’Opéra Comique, un spectacle musical inspiré de Nicolas Guillen et « Poubell’s Land » à la Tempête, spectacle en 18 langues. En 2007, il monte « La fin des hasards prévus » de B. Hammond au Théâtre Tallia. Il tourne en 2008, son premier documentaire « La Mariée fugitive » à Mexico (CNC et PROCIREP) Il écrit en 2009 « Il était encore une fois… » à la prison de Fleury Mérogis pour des femmes détenues et monte un carnaval théâtre à La Havane fin 2009 avec 200 patients psychiatriques. De ces créations, il réalise ses trois premiers documentaires (CNC, Procirep, Injam Prod…)


En 2011, il créé dans le Morvan « Les enfants des Vermiraux » dans l’Yonne et à la prison de Joux-la-Ville. En 2012-2013, il réalise 7 courts métrages avec des jeunes de foyers et de centres éducatifs en Bourgogne coproduit par France 3. En 2013, il adapte les lettres de Hunter Thompson pour le Festival de Grignan. En 2014, il crée « La dispute.com » avec des jeunes issus de foyers et IME de Bourgogne au théâtre de la Tempête et en province. Son texte « Attention chutes de femmes ! » est créé en Guadeloupe et au Festival Avignon Off en 2015 et en 2016 au Conservatoire d’Avignon dans le cadre de rencontres SACD, mise en espace Anne Bouvier. Il crée « Roméo M Juliette » avec des jeunes de quartiers, foyers et PJJ en 2016 au Théâtre de l’Aquarium et en Bourgogne puis en 2018, il réalise avec Bib Naceri son premier long métrage « Trace la Route » avec une soixantaine d’acteurs amateurs de Nevers.




<!--EndFragment-->

Types d'interventions :

Atelier d'écriture ponctuels, Atelier d'écriture suivis, Rencontres, discussions, Lectures
Disciplines : Jeu, Mise en scène
Publics : Collège, Lycée, Adultes, Séniors, Milieu Hospitalier, Personnes Handicapées

Ma démarche

J’ai la conviction que le théâtre doit comme la musique, le cinéma, la peinture s'inscrire et pénétrer toutes les couches sociales de notre société en France ou ailleurs. Notre démarche s'inscrit dans cette ligne, aller au-devant d'un public, aller au-devant des idées reçues dans les banlieues, les prisons, la rue, et provoquer le respect chez "ces abandonnés de la culture" pour cet art noble et moderne en déclenchant des actions ambitieuses et culottées. La culture est une nourriture essentielle pour l'être humain, pourtant certains n'y ont pas le droit. Il faut alors les aider pour qu'ils s’enracinent dans un système de pensées qui les poussent à imaginer, à vivre, à combattre et à rêver. Depuis plus de 20 ans, je mène à bien différents projets de créations théâtrales dans des milieux difficiles. Ma première expérience remonte à 1985 où j’ai créé le premier spectacle écrit et joué par des détenus dans une des prisons de Mexico et aussi dans les bidonvilles avec des jeunes à la lisière de la délinquance. Suite à ces différentes réalisations j’ai développé ce type d'aventures théâtrales dans des milieux où la culture est souvent proscrite, dans les déserts culturels ; dans les banlieues, les hôpitaux, les écoles, les collèges et aussi avec des gens de la rue ou au destin cabossé comme dans "Les Bas-Fonds" de Gorki au Théâtre de Chaillot en 1998, « Le Concile d’Amour » au théâtre de la Tempête en 2000, « L’Opéra des Gueux » en 2004 au Théâtre de Vidy-Lausanne,. En 2009, je monte « Le Chevalier de Paris » à la Havane avec 200 malades psychiatriques et « Les enfants des Vermiraux » dans le Morvan en 2011… puis récemment je co-réalise un long métrage avec 50 amateurs en Bourgogne « Trace la route » avec un seul et unique but, réaliser une œuvre théâtrale de qualité capable de défier le monde théâtral conventionnel. Je crois au talent "des oubliés" et en aucun cas je ne limite mes ambitions esthétiques et artistiques pour la réalisation d'une œuvre théâtrale ou cinématographique dans un milieu marginalisé. Il ne faut pas pour autant les "tromper" sur leur propre avenir. Il ne faut pas trahir leur confiance, notre ambition n'est pas d'en faire des comédiens professionnels mais de leur redonner confiance en eux-mêmes et aux autres, de les éveiller à une autre culture, à un autre quotidien, à un autre regard sur eux-mêmes, tout en transformant aussi le regard de l’autre, en l’occurrence celui du public, des proches et des familles.

Mes ouvrages

Titre Infos
Pygmés, Pied à Terre, l'Envol du Quetzal, la Valse à mille ans... Réalisation de 3 documentaires, Courts métrages et un long

Mes Evénements

Nom de l'événement Date Horaire
TRACE LA ROUTE Le 22 juin 2019 de 19H00 à 21H00
retour en haut de page