• L'homme qui faisait vieillir les femmes
  • SIGNÉ DUMAS
  • Phèdre, ni de Racine, ni de Sénèque, ni d'Euripide
  • L'Été en automne #10
  • Micro-trottoir #2 Avignon 2018
  • FOCUS #45 / GRÉGOIRE AUBERT
  • Micro-trottoir #3 Avignon 2018
  • Pauline Cariou, Chroniques d'une vie décalée!
  • Je lis dans tout
  • Les Révolutions Passives
  • La mensuelle de novembre
  • Les pavés de l'Enfer
  • Lecture mise en espace de : Un battements de cils et derrière tes paupières je serai là, toujours...
  • Mardis Midi : Et tout le tremblement
  • Presqu'illes
  • Micro-trottoir #4 Avignon 2018
  • Atelier de mutualisation des outils de création
  • Les roses blanches

Tous les événements >

L'édito du mois par Yto legout - 11/2018

 

 

 L'ÉDITO - NOVEMBRE 2018

 

 

« Un auteur de théâtre n’est pas fait pour la solitude. Il écrit pour, il écrit par, il écrit avec. Son œuvre est inachevée tant qu’elle n’est pas reprise par un autre qui tentera de la comprendre, de la servir et de la faire incarner à nouveau avec, par et pour d’autres. Un jeu de complémentarités infinies qui crée la nécessité de l’altérité. Un auteur de théâtre ne se suffit pas, il a besoin d’autres artistes pour s’accomplir.

C’est sans doute ce qui fait la beauté et la fragilité d’un texte de théâtre : couché, il n’existe pas encore tout à fait. Il ne prendra vie que debout, dit par un autre pour des oreilles et des cœurs récepteurs, parce que le théâtre est l’art des dépendances réciproques.

Alors quoi de plus naturel pour un auteur de théâtre que de vouloir rompre sa solitude, que de chercher à rejoindre une troupe d’auteurs ? Et c’est bien ce que sont les E.A.T, une troupe d’auteurs qui partagent leurs pratiques sans perdre leurs spécificités, tout en se nourrissant les uns les autres. C’est également ce que sont les E.A.T quand il s’agit de défendre ensemble des droits, un statut, une réelle posture politique, ce qu’aucun auteur ne pourrait faire individuellement. Parce que les auteurs de théâtre ne sont pas faits pour la solitude et qu’isolés ils sont politiquement inaudibles, il est à la fois très heureux et très nécessaire que les E.A.T soient cette troupe d’un nouveau genre qui rassemble, associe, défende des hommes et des femmes de la France entière qui partagent la nécessité d’écrire encore du théâtre. »

 

Yto Legout
Autrice et Présidente de la délégation E.A.T-Atlantique

 

 

 

 

retour en haut de page