• Edition La Voyageuse-L'Harmattan 2019
  • La dernière fille du soleil
  • Captation intégrale de
  • La Mensuelle - Novembre 2020
  • Atelier de mutualisation des outils de création - 19 novembre

Tous les événements >

Le billet du mois par Luc Tartar

LE BILLET - NOVEMBRE 2020

 

Le vendredi 30 octobre 2020 devait avoir lieu à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon la présentation de la Charte Egalité Autrices et de la Charte Rémunérations, issues du travail des commissions 2 et 5 des Etats Généraux des Ecrivaines et Ecrivains de Théâtre.

 
Cet événement, organisé en partenariat entre les EGEET, la Chartreuse et les E.A.T, a été annulé en raison de la crise sanitaire et reporté à des jours meilleurs.
 
La Culture se prend de plein fouet le reconfinement. On ne compte plus les annulations de représentations, qui fragilisent les compagnies, les théâtres, mais aussi les autrices et les auteurs, dont les pièces ne pourront être jouées comme prévu. Certains théâtres payent les représentations annulées, sauvant des compagnies au bord de l’effondrement, mais combien pensent à payer aussi les droits d’auteur ? Cet « oubli » révélateur démontre que la mobilisation des Etats Généraux en faveur des écrivaines et écrivains de théâtre est urgente et nécessaire.
 
Où en sommes-nous ? Les 54 préconisations, signées par plus de 250 écrivaines et écrivains, débouchent sur de premières mesures concrètes et font bouger les lignes. Un dialogue s’amorce. La DGCA a contacté les EGEET dans le but de mettre en place, sur la base de ces préconisations, des séances de travail avec les différents partenaires concernés (DGCA, SACD, ARTCENA, E.A.T, Centres Dramatiques Nationaux, Scènes Nationales…) Nous resterons vigilants au cours de ces discussions pour défendre notre parole.
 
Je voudrais dire ici mon émotion et ma fierté de participer à cette aventure – c’en est une – aux côtés d’autrices et d’auteurs dont j’apprécie l’engagement, la persévérance, l’humilité et le sens du combat commun. Agnès, Bruno, Cécile, Dominique, Gérard, Julien, Lise, Michel, Penda et vous les camarades des EGEET et toutes celles et tous ceux de la profession qui souhaiteraient nous rejoindre, on continue !
 
Luc Tartar

 

retour en haut de page