• L'homme qui faisait vieillir les femmes
  • SIGNÉ DUMAS
  • Phèdre, ni de Racine, ni de Sénèque, ni d'Euripide
  • L'Été en automne #10
  • Micro-trottoir #2 Avignon 2018
  • FOCUS #45 / GRÉGOIRE AUBERT
  • Micro-trottoir #3 Avignon 2018
  • Pauline Cariou, Chroniques d'une vie décalée!
  • Je lis dans tout
  • Les Révolutions Passives
  • La mensuelle de novembre
  • Les pavés de l'Enfer
  • Lecture mise en espace de : Un battements de cils et derrière tes paupières je serai là, toujours...
  • Mardis Midi : Et tout le tremblement
  • Presqu'illes
  • Micro-trottoir #4 Avignon 2018
  • Atelier de mutualisation des outils de création
  • Les roses blanches

Tous les événements >

Lettre de Philippe Touzet à Libération

Libération publiait ce vendredi 12 janvier le dossier 'A-t-on encore besoin des auteurs ?'*.
Philippe Touzet, Président des Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T), Membre de la commission Théâtre du Centre National du Livre et Membre du jury des Grand Prix de littérature dramatique et littérature dramatique Jeunesse (Artcéna) 2016-17, leur a adressé une lettre de réponse.

* Un article de ce dossier est consultable en ligne : 'Auteur, où es-tu ?'

 

Écrire du théâtre, aujourd'hui

Le théâtre est un espace de liberté. Depuis deux mille ans, il se nourrit de la multiplicité des écrits, des voix, des énergies que lui fournissent, générations après générations, les hommes et les femmes de théâtre. Il se nourrit également de la curiosité insatiable du public. Des êtres vivants qui vont voir des êtres vivants qui racontent une histoire. Et qu'importe la forme. 

L'auteur ou l'autrice de théâtre ne se sent pas menacé(e) par les nouvelles formes de représentations scéniques qui traversent notre paysage théâtral. Le théâtre est en perpétuel mouvement lié à l'humeur du moment où les ambitions artistiques côtoient, le plus souvent à leurs dépens, les nécessités économiques. Actuellement, des spectacles et des pièces basés sur des adaptations de roman, de scénario, des performances sont montés sur les scènes de théâtre dont la notoriété semble accorder une sorte légitimité culturelle, tout du moins un intérêt bienveillant. Ces spectacles sont mis à l'honneur dans les festivals et amplement relayés par les médias. Idem pour les collectifs de comédiens et l'écriture de plateau. L'artiste cherche et propose, la structure accueille, permettant ainsi la rencontre entre les créateurs, les créatrices et le public. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... Un auteur, une autrice de théâtre ne peut pas se sentir agressé(e) ou adopter une position négative vis-à-vis de ces nouvelles propositions. Car elles nous interpellent, elles posent questions et sollicitent toute notre attention. L'auteur et l'autrice de théâtre sont des personnes en état de recherche constant, l'écriture n'est pas qu'au fond de nous-mêmes, elle est partout. Nous ne pouvons donc pas nous mettre en opposition avec d'autres créateurs, créatrices qui cherchent en empruntant d'autres chemins.

[...]

Btn Lire Plus2

> l'article de Profession Spectacle

 

 

 

retour en haut de page